DLP NPBC 2018 2/9 – De la discrétion avant tout.

Nous vous avons laissés au milieu d’un suspens insoutenable, juste après la réservation du séjour par Laudine, et l’élaboration des surprises d’anniversaire de Zouzou ! Je reprends donc.

Si j’ai prévenu Zouzou très tôt qu’elle devait réserver son week end du 16 au 18 mars pour que l’on fête son anniversaire ensemble (avec une semaine d’avance donc), je ne lui ai donné aucun indice sur ce que nous allions faire exactement, jusqu’à quelques semaines avant ledit week end. Il a été décidé que nous lui ferions croire que Laudine et Matthieu avaient réservé une chambre au Newport Bay Club pour le week end, et que nous les rejoindrions vendredi pour diner au Yacht Club afin de commencer les festivités sur une note gourmande (ou gloutonne). Ainsi, elle penserait que nous devrions rentrer à Paris en fin de soirée. La suite du programme impliquait que Laudine nous fasse visiter leur chambre, et là nous révélerions à Zouzou que c’était notre chambre à toutes les trois pour le week end (du même coup nous lui expliquerions que Matthieu ne nous rejoindrait que le dimanche, oups) ! J’oublie de préciser que Laudine avait réservé la chambre en catégorie Compass Club, nous donnant accès à encore plus de bouffe et à un Fast Pass quotidien chacune !
Quelques semaines avant le grand jour, Laudine et moi avons fait une virée chez Primark pour acheter pyjamas, maillots de bain et tongs, une récente tradition inaugurée pour notre croisière (en effet ça a plus de gueule de dormir en Compass Club avec un pyjama Disney neuf, que dans un tee-shirt élimé et difforme) ! Je pouvais maintenant préparer notre valise commune, en prenant soin d’assortir nos tenues de samedi et dimanche, tenues préalablement coordonnées avec Laudine. Ceci a nécessité que je me livre à un véritable raid dans le dressing de Zouzou afin de prendre tout ce dont elle aurait besoin pendant ce week end, et ce sans qu’elle ne remarque rien ! C’est dans ces moments-là que je me félicite qu’on habite dans le même immeuble avec Zouzou, et surtout que j’ai un double de ses clés, héhé…

La semaine du 16 mars arriva enfin, et avec elle le début des ennuis (Là je suis très tentée de clore ce billet sur ce cliffhanger de malade, et de vous faire attendre le suivant. Mais je n’en ferai rien) ! Laudine et moi avions rendez-vous le jeudi soir, afin que je lui remette notre valise qu’elle apporterait au Newport Bay Club discrètement. La veille au soir déjà j’ai commencé à sentir un état fébrile m’envahir, du genre de celui qui précède une grippe. Jeudi ma gorge commença à me gratter, et je me sentais de plus en plus fatiguée. Quelques échanges de messages avec Laudine m’apprirent qu’elle était elle-même malade depuis plusieurs jours, avec fièvre et tout le toutim. Là je me suis dit, mais POURQUOI maintenant, alors que je n’ai pas eu à déplorer un éternuement de tout l’hiver, idem pour Laudine, à 4 jours du printemps ?! Ni une ni deux, en chemin pour notre rendez vous secret j’ai dévalisé une pharmacie, me suis bourrée de Fervex, et ai d’autorité planté un tube de vitamine C dans la main de Laudine à peine nos « bonsoir » échangés. A partir de ce moment-là, le stress de tomber malade ne m’a plus quittée. Je nous imaginais nerveusement passant le week end au lit avec des compresses sur le front. Qu’à cela ne tienne, j’allais au lit très tôt, espérant me réveiller fraiche comme un gardon. Mais ce fut pire vendredi. Au milieu de l’après-midi je me sentis tellement faible que je dus m’arrêter de travailler pendant presque une heure, je devais avoir une mine à faire peine car ma stagiaire m’a apporté un fauteuil pour surélever mes jambes. Bref, je n’en menais pas large. Peu avant de quitter le travail, c’était pire que tout, mon ventre maintenant m’envoyait tous les signaux d’une gastro galopante. A 18h30 j’ai retrouvé Zouzou sur le quai du RER, et ai rassemblé mes forces en pensant à la surprise qui l’attendait. Nous sommes arrivées à Disneyland Paris pile pour admirer le spectacle Illuminations, main dans la main et le sourire aux lèvres. Il était temps de rejoindre Laudine au Newport Bay Club pour la première surprise d’une longue série. Nous avons pris le chemin de l’hôtel en longeant le lac, et retrouvé Laulau qui nous attendait pour prendre l’ascenseur jusqu’au 7ème étage, celui du COMPASS CLUB.

NEWPORT_1NEWPORT_2COMPASS_2COMPASS_1

3 réflexions sur “DLP NPBC 2018 2/9 – De la discrétion avant tout.

  1. Que de péripéties pour ce beau week-end. Cela a dû être une très belle surprise pour l’anniversaire de zouzou. C’est vraiment une bonne idée pour un anniversaire bien réussi. Toujours aussi splendide cet hôtel, cela fait longtemps que je n’y ai pas été. Habituellement j’adore venir au Cheyenne (mon hôtel fétiche de part ma passion des western et indiens), mais les derniers que j’ai fais ont été le New-York et le Sequoia Lodge. De voir ces photos ça me rappelle de bons souvenirs comme toujours! C’est malin de ne pas tout révéler d’un trait, ça tient en haleine 😉 Vivement la suite …. avec impatience !!!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est super de pouvoir tester différents hôtels 🙂 Dans les années à venir j’aimerais les essayer tous, mais je sais qu’aucun ne me plaira autant que le Newport :-p ! Je vais prochainement tester le Séquoia avec Zouzou et une amie, ça fera bien sûr l’objet d’un nouveau récit 😀 !!

      Aimé par 1 personne

  2. Il me tarde de lire vos avis à toutes les deux sur cet hôtel. Malgré qu’ils aient tous leurs charmes on a forcément un coup de coeur plus prononcé pour un en particulier :).

    J'aime

Répondre à Alexia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s