DLR 2019 2/8 – QUI MONTE DESCEND

Jour 1 : RISE AND SHINE ! Pour notre première journée complète à Disneyland, nous ambitionnions de profiter des Extra Magic Hours et avions réglé notre réveil à 6h pour une arrivée sur le parc à 7h. Autant vous dire que vu comme on était tous éclatés, 40 minutes ne nous auraient jamais suffies pour émerger et nous préparer (en tenant compte des quasi 15 minutes de marche pour rallier le parc depuis l’hôtel, sans compter le temps de passer les tourniquets). Nous avons péniblement ouvert les yeux les uns après les autres, avant de nous servir un généreux café chacun. Au programme ce jour-là, une découverte plus exhaustive du parc Disneyland, une liste d’attractions à faire en priorité, des snacks à tester, et last but not least : un rendez-vous avec ma plus ancienne correspondante Disney (car je n’en ai pas qu’une, merci le Pin Trading pour créer tant d’amitiés à travers le monde) : My-Chan. Nous nous écrivons depuis près de cinq ans et étions très excitées par cette rencontre IRL. N’ayant pas eu notre dose de Galaxy’s Edge la veille au soir, nous comptions également l’arpenter de long en large une partie de la journée, et avions d’ailleurs prévu notre tenue en conséquence. Vers 7h30 nous étions enfin prêts, nous avons quitté l’hôtel et pris le chemin piéton qui mène aux parcs via Downtown Disney. La température était plutôt supportable vue l’heure, mais nous n’allions pas tarder à déchanter car un pic de chaleur était annoncé pour les deux jours à venir.

DAY2_0

Tout comme la veille, nous avons admiré les détails de Downtown Disney et léché du regard chaque vitrine sur le chemin, mais en mode marche rapide quand même. Nous sommes enfin entrés dans le parc Disneyland que nous découvrions pour la première fois à la lumière du jour, et pas n’importe laquelle puisque le soleil de Californie est d’une intensité impressionnante. Nous savions plus ou moins ce que nous voulions faire de notre première matinée, et contrairement à la veille au soir nous avons attaqué notre visite de Disneyland dans le sens anti-horaire en entrant dans Tomorrowland. Nous avons dépassé plusieurs attractions familières telles qu’Astro Orbiter (cousin de notre Orbitron), Buzz Lightyear Astro Blasters et Star Tours, avant de nous retrouver dans le coeur du land. Je dois vous dire que Discoveryland est mon land favori chez nous, Tomorrowland ne m’a donc pas laissée indifférente. Ces deux zones rétro-futuristes n’ont pourtant pas (ou plus) grand chose à voir entre la Californie et l’Ile-de-France. Tomorrowland s’est en effet départi au cours des âges de ses atours steampunk, contrairement à notre Disco qui demeure (pour mon plus grand bonheur) très vernien. Tomorrowland a en effet été bâti autour de décors réels du film 20,000 Leagues Under The Sea de 1954, mais environ dix ans après l’ouverture du parc Disneyland un petit coup de « neuf » fut donné à ce land, dont la thématique futuriste fut réajustée pour mieux correspondre à son époque. Tomorrowland dispose cependant toujours des sous-marins puisqu’on y trouve l’attraction Finding Nemo Submarine Voyage, un petit bijou dont je parlerai dans un autre billet.

Après avoir admiré le land dans sa globalité, nous nous sommes posés au restaurant « quick service » Galactic Grill pour notre premier petit déjeuner « onsite ». Si nous avions une wishlist de snacks longue comme le bras et avions plus ou moins convenu de ne jamais nous arrêter pour manger au hasard, cette résolution était plus facile à dire qu’à tenir vu les distances à couvrir entre chaque point d’intérêt à longueur de journée. Ce petit déjeuner fut le repas le moins excitant de notre séjour à Disneyland, mais remplit absolument son office et suffit à nous sustenter jusqu’à l’heure du déjeuner. Nous avons profité de ce premier break pour lier mon ticket d’entrée à mon application iPhone Disneyland, dans le but d’acheter un MaxPass collectif pour notre premier park day. Il faut savoir que le parc Disneyland a en effet mis au point un ticket dématérialisé qui s’achète pour une personne et pour un journée, permet de prendre des FastPass supplémentaires et sert également de Photopass, le tout pour la modique somme de $15. L’affluence dans les parcs pendant notre séjour étant plutôt basse, nous avons décidé d’acheter un seul MaxPass pour le groupe uniquement pour les photos, et d’ajuster au fil des jours si le besoin de FastPass se faisait sentir rapport à la foule présente. Spoiler alert nous n’avons jamais eu à prendre plus d’un MaxPass, et avons eu grâce à cela un super rapport qualité-prix pour récupérer l’intégralité de nos photos du séjour. Par ailleurs les parcs californiens bénéficient d’un réseau wifi impeccable qui nous a permis de partager photos et vidéos avec nos proches en permanence. Après avoir terminé notre petit déjeuner, nous avons pris notre premier FastPass (physique celui-là, car pas possible d’en réserver quatre avec un seul MaxPass, vous avez compris) pour l’attraction Space Mountain. Nous avons ensuite continué notre promenade dans Tomorrowland, avant d’obliquer vers Fantasyland et de prendre au passage un second FastPass, pour le show Fantasmic! du soir.

DAY2_1DAY2_2DAY2_4DAY2_3DAY2_5TOMORROWLAND_1TOMORROWLAND_2

Nos déambulations émerveillées dans ce gigantesque Fantasyland nous ont conduits au pied de l’attraction Matterhorn Bobsleds, ride culte inspiré du Mont Cervin – la montagne la plus célèbre de Suisse. Cette attraction consiste en une descente en bobsleigh du mont Matterhorn, descente pendant laquelle le yéti essaie de choper tous les bobeurs – ou du moins de leur filer la frousse de leur vie. Cette attraction secoue étonnement et ne nous a pas laissé un souvenir impérissable, si ce n’est sa queue line décorée dans un stylé helvète d’images d’Epinal plutôt croquignolet. En route pour honorer notre FastPass pour Hyperspace Mountain dont le rendez-vous de retour arrivait déjà, nous avons rencontré Alice et le Chapelier toqué ! Ce dernier a remarqué l’anneau dans le nez de Flav et  lui a demandé si cet hameçon s’était fiché là lors d’un accident de pêche.

MATTERHORN_5MATTERHORN_4MATTERHORN_2MATTERHORN_3MATTERHORN_1DAY2_6

On nous avait dit à plusieurs reprises que notre (Hyper) Space Mountain est le meilleur du monde car il est le seul à être un réel coaster, contrairement aux autres versions de ce ride qui sont plutôt des montagnes russes. Si le Space californien ne comporte pas de loopings, il n’en est pas moins incroyablement fun et drôle à rider ! Nous avons littéralement pleuré de rire en fonçant dans l’hyperespace, cette attraction est immédiatement devenue une de nos favorites de Disneyland.

DAY2_SPACE_MOUNTAIN

… Mais le meilleur ride de la matinée restait à venir puisque c’est vers Critter Country et plus précisément Splash Mountain que nous nous sommes dirigés ensuite. Cette attraction qui est sans aucun doute l’une des plus emblématiques du resort m’attirait énormément depuis le début de l’organisation du voyage. D’abord sa partie dark ride, inspirée du film Song of the South et ses adorables petits animaux de la forêt, ensuite pour son drop vertigineux en fin de parcours qui a la réputation de tremper chacun de ses guests jusqu’aux os. Il va sans dire que Zouzou n’était ABSOLUMENT pas rassurée avant de monter dans la bûche qui allait nous emmener en promenade, encore moins lorsqu’un CM nous distribua d’adorables pochettes Ziploc pour protéger nos téléphones de l’eau. Il fallut que Romi se montre vraiment rassurant et persuasif pour la convaincre qu’elle n’aurait pas du tout peur et que ce serait vraiment trop dommage de rater cette attraction, mais c’est quand même à contre-coeur et la mine défaite que Zouzou accepta d’embarquer avec nous. Pour la rassurer nous l’avons placée entre Flavi et moi et avons laissé Romitas monter tout devant. Alors que le parcours commençait, il se tourna vers moi d’un air affolé et me confia « meuf en vrai je n’ai plus aucune idée d’où est le drop ni de sa taille, je commence à bader ! ». Par chance Zouzou assise derrière moi n’entendit pas un mot de la conversation. De toutes façons les dés étaient jetés, on ne pouvait plus rien y changer ! Nous avons tous profité du dark ride qui nous a mis des étincelles dans les yeux, puis le drop final tant redouté nous est apparu à quelques mètres de la fin du parcours. Romi s’est retourné vers moi avec un regard qui signifiait « personne n’est éternel, bitch » et à crié à la cantonade « QUI MONTE DESCEND ». Nous avons tous les quatre gueulé à nous en péter les poumons, la descente fut TERRIBLE, et nous avons en effet été recouverts d’eau de la tête aux pieds. MAIS QUEL ÉNORME KIFF. Nous n’avons pas pu re-rider Splash Mountain pendant le séjour, et j’en ai encore les boules tellement nous avons adoré ce ride. Zouzou a admis que c’était super rigolo, mais la chute l’a suffisamment traumatisée pour qu’elle ne veuille pas revivre d’autre sensation forte pour le reste de la journée. Quoi qu’il en soit elle a bravé sa peur de la montagne qui éclabousse (en atteste cette photo immortalisée grâce au MaxPass).

DAY2_SPLASH_MOUNTAINDAY2_SPLASH_MOUNTAIN_3DAY2_SPLASH_MOUNTAIN_2

Après un petit tour dans la boutique de Splash Mountain qui est particulièrement bien stockée en matière d’oreilles de Minnie, nous avons repris notre exploration des rides des environs, toujours en stand-by vue la faible affluence dans le parc ce matin-là (quelle chance quand même !) Notre destination suivante fut The Many Adventures of Winnie the Pooh, un dark ride riche en dark light pour des effets de couleurs et lumière tous plus réussis les uns que les autres. De manière générale nous avons adoré absolument tous les dark rides de Disneyland Resort, celui dédié à Winnie est particulièrement adorable et nous avons eu une pensée pour Patrick dont l’ourson est le personnage Disney favori. Autre dark ride fabuleux que nous avons testé dans la foulée : Alice in Wonderland qui est d’une beauté incroyable avec ses tableaux détaillés et foisonnants. Une partie du parcours se fait à l’extérieur, ce qui nous a tous agréablement surpris.

DAY2_FANTA_4DAY2_FANTA_3DAY2_FANTA_2DAY2_FANTA_1

En route pour le Starbucks de Main Street USA nous avons remarqué le photographe Photopass installé devant la citrouille Mickey géante d’Halloween. Nous avons évidemment saisi l’occasion et pris la pose devant cet incontournable décoration de la saison. La chaleur commençait à être difficile à supporter alors que l’on progressait dans la matinée, une boisson glacée de chez Starbucks allait nous aider à faire redescendre la température et également le plein de sucre pour tenir jusqu’à midi.

DAY2_PUMPKIN-1DAY2_PUMPKIN-2

A peine entrés dans la boutique nous avons repéré le merchandising exclusif Disneyland de ce Starbucks et avons bavé devant les mugs du parc pendant cinq bonnes minutes. Outre les goodies à se damner, on est totalement jaloux du concept du café DANS LE PARC. On a adhéré à 100% au principe de pouvoir déguster ses boissons favorites sans sortir de Disneyland, l’offre petit déjeuner en est largement étoffée et par ailleurs personne ne peut battre le menu des cafés de Starbucks. Bref nous avons adopté l’habitude d’y faire une pose quotidienne au minimum et ça a été un kiff géant. Dans la file d’attente pour commander nous avons soudain entendu parler français, ce qui nous a drôlement surpris. Un couple de Frenchies était en effet juste devant nous et s’apprêtait à commander. Nous en avons profité pour les saluer et papoter deux minutes de nos expériences de français à Disneyland. Anecdote Starbucks : quasiment à chaque visite nous avons eu droit à des interprétations amusantes de nos prénoms, vous pourrez les découvrir au fil des billets.

DAY2_STARBUCKS_4DAY2_STARBUCKS_1DAY2_STARBUCKS_2DAY2_STARBUCKS_3

Le soleil était alors de plus en plus aveuglant et nous commencions à fatiguer un peu au niveau des yeux. Nous avons tout de même repéré deux autres photolocations immanquables devant le château et la statue « Partners » représentant Walt et Mickey. Nous avons pris la pose sous la direction de photographes incroyablement dévoués et soucieux du détail. Tous les photographes Photopass de Disneyland feront tout ce qui est en leur pouvoir pour que vos photos de vacances soient réussies, ils n’hésiteront d’ailleurs pas à les mettre en scène et à vous faire changer de place dix fois par location. Nous avons adoré ce principe et nous sommes à chaque fois vraiment amusés.

DAY2_CASTLE-3DAY2_CASTLE-1DAY2_CASTLE-2

Mon amie My-Chan et son époux Khai n’allaient pas tarder à arriver à Disneyland, nous nous étions donné rendez-vous à Mickey’s Toontown et il nous restait pile le temps pour une attraction avant de les retrouver. Après avoir pris la pose dans la voiture de Crapaud Baron Têtard (le héros d’un de mes films favoris : Le Crapaud et le Maître d’école), nous avons ainsi pris le chemin de  Toontown où nous avons rapidement embarqué pour le ride Roger Rabbit’s Car Toon Spin. Encore un dark ride super rigolo et farfelu, nous avons adoré cette attraction dédiée au classique de 1988. Tout en guettant aux alentours la chevelure violette de My-Chan, mon regard croisa deux visages familiers et mon coeur fit un bond ! Ulrich et Mark se sont avancés vers moi et nous avons échangé notre premier hug californien ! Nos super copains de croisière rencontrés huit jours plus tôt étaient également en vadrouille à Disneyland cette semaine, le hasard nous avait fait nous rencontrer à Toontown sans aucune planification. Zouzou et moi avons présenté les garçons à Flav et Romi, puis nous nous sommes promis de nous revoir plus tard pendant le séjour. Peu après j’ai enfin repéré My-Chan et Khai dans la très légère foule présente à Toontown, nous nous sommes étreintes comme le justifiait notre longue amitié épistolaire, et une fois l’intégralité des présentations faites nous avons inauguré cette deuxième partie de journée avec l’attraction Gadget’s Go Coaster. Si vous avez moins de trente ans vous ne connaissez peut être pas Gadget, il s’agit de l’acolyte en salopette de Tic et Tac dans leur série Les Rangers du Risque. Accessoirement elle est l’un des personnages favoris de My-Chan, il était donc d’autant plus rigolo de découvrir cette attraction avec elle.

DAY2_TOADYDAY2_TOONTOWN_2DAY2_TOONTOWN_6DAY2_TOONTOWN_8DAY2_TOONTOWN_7DAY2_TOONTOWN_5DAY2_TOONTOWN_1DAY2_TOONTOWN_4DAY2_TOONTOWN_3

Le moment était maintenant venu de nous rendre sur Batuu pour la deuxième fois. My-Chan et Khai étaient bien décidés à nous aider à profiter au maximum de notre séjour à Disneyland et ils faisaient de nos envies une priorité absolue. Pour l’heure nous n’étions pas contre casser la croûte, les wraps de Ronto Roasters nous faisaient de l’oeil depuis des semaines. Mais avant cela une nouvelle photolocation nous tendait les bras, et pas des moindres puisqu’il s’agissait du Millenium Falcon. Les fans de Star Wars en nous n’en pouvaient plus d’émotion lorsque nous avons pris la pose devant ce légendaire tas de ferraille de la résistance.

FALCON_2FALCON_1FALCON_3

Nous avons ensuite fait une longue promenade dans le dédale qu’est Black Spire Outpost, nous prenant totalement au jeu de l’immersion procurée par ce land incroyable qu’est Galaxy’s Edge. Nous avons flâné dans les nombreuses boutiques et admiré les magnifiques décors de la planète Batuu, avant de nous diriger vers l’échoppe Ronto Roasters pour acheter les tant attendus wraps ainsi que des boissons aux couleurs de couchers de soleils galactiques. Les rontos wraps furent largement à la hauteur de nos attentes, ce snack extrêmement bien construit et relevé à la perfection constitue un repas idéal que vous soyez fan de Star Wars ou non.

DAY2_BATUU_1DAY2_BATUU_4DAY2_BATUU_10DAY2_BATUU_2DAY2_BATUU_3DAY2_BATUU_8DAY2_BATUU_9DAY2_BATUU_5DAY2_BATUU_6DAY2_BATUU_7

Une fois notre déjeuner terminé, nous avons quitté la planète Batuu pour nous rendre à New Orleans Square. My-Chan et Khai voulaient nous faire découvrir la version originale de Pirates of the Caribbean et de manière générale la beauté de ce mini-land dans son ensemble. Flav et moi espérions apercevoir l’entrée du célèbre et prestigieux Club 33, mais il n’en fut rien. Nous avons quand même été béates d’admiration devant le quartier français aux détails incroyables. Dans une boutique dédiée au merchandising des attractions Pirates et Haunted Mansion, une adorable Cast Member décorée d’un nametag bleu (je vous laisse chercher la signification de cet insigne de prestige sur Google) nous a accueillis avec enthousiasme et m’a remis des badges  qu’elle avait personnalisés car je lui avais confié fêter mon tout premier anniversaire de CM ce jour-là. En sortant de la boutique nous avons aperçu Redd, la rouquine de Pirate qui flânait au bord de Rivers of America. Nous avons pris la pose à ses côtés avant d’aller rider l’attraction qui l’a rendue célèbre. La version historique de Pirates est très semblable à celle que nous avons chez nous, à quelques scènes et détails près, nous avons en tout cas pris grand plaisir à la re-découvrir en Californie. A ce moment de l’après-midi nous étions littéralement écrasés par la chaleur et la fatigue, alors nous avons pris congé de My-Chan et Khai pour deux heures environ, le temps de nous rafraîchir dans la piscine de l’hôtel et de nous changer avant de regagner le parc pour y terminer la journée.

DAY2_7DAY2_14DAY2_8DAY2_13

De retour au Paradise Pier, nous avons sauté sans attendre dans nos maillots de bain et avons trottiné jusqu’à la piscine. Sur notre chemin nous avons croisé des fontaines à eau parfumée avec des rondelles de fruits frais. En plus d’être un plaisir pour les yeux ces distributeurs nous ont permis de rester hydratés chaque fois que nous traversions l’hôtel. Nous avons fait quelques longueurs mais aussi des glissades dans le toboggan. La piscine était raisonnablement fréquentée par quelques familles qui avaient eu la même idée que nous. Une toute petite fille coiffée d’un étrange bonnet de bain et portant des brassards aborda soudain Flavou et lui demanda « are you my mom ? » Nous avons eu grand peine à cacher notre fou-rire, Flav a répondu par la négative et nous avons continué à barboter tranquillement. La chaleur extrême qui régnait à Anaheim nous a fait réaliser qu’en fait d’une tenue coordonnée par jour (évidemment nous nous étions concertés avant le départ pour être assortis quotidiennement) il aurait fallu en prévoir deux pour gérer le break de milieu d’après-midi. Nous ne pouvions remédier à cette erreur d’organisation que d’une seule manière : en achetant des tee-shirts estampillés Disneyland Resort ! Après nous être fait dorer la couenne sur des transats histoire de nous sécher, nous sommes remontés nous habiller dans notre chambre. Un petit refill d’eau fruitée dans le lobby et nous étions de nouveau en route pour Disneyland.

DAY2_9DAY2_10DAY2_12DAY2_11

En rentrant dans le parc Disneyland nous avons eu la surprise de découvrir ENCORE une photolocation devant le parterre de fleurs en forme de Mickey Mouse. Celui-ci avait la particularité de proposer un Magic Shot, ou l’ajout d’un élément illustré à la photo pour lequel le photographe nous a guidés afin que l’on se place de manière optimale. Notre photo avec les ballons est ainsi devenue une de mes favorites du séjour, elle est d’ailleurs mon fond d’écran d’iPhone depuis maintenant plusieurs mois ! Attention les yeux :

STATION_3STATION_1STATION_2

My-Chan et Khai nous attendaient à Adventureland où ils espéraient bien nous faire découvrir une nouvelle attraction culte de leur « home park ». Pas des moindres puisque c’est vers Walt Disney’s Enchanted Tiki Room que nous nous sommes dirigés après les avoir retrouvés. La Tiki Room de Disneyland consiste en un spectacle musical d’inspiration hawaïenne joué dans une hutte par des oiseaux et personnages animatroniques. Pour l’anecdote, cette attraction qui ouvrit ses portes en 1963 était la préférée de Walt et surtout la première à inclure des audio-animatroniques. En attendant que le prochain show ne démarre dans la Tiki Room, My-Chan et Khai nous ont attiré vers le Tiki Juice Bar et nous ont surpris avec une tournée de Dole Whips commandés sur l’application iPhone de Disneyland. Le Dole Whip est un snack culte d’Adventureland qui se compose d’un jus d’ananas Dole recouvert de glace style « soft serve » à l’ananas également. Ce petit kick frais et sucré était parfait pour nous faire patienter, mais je ne vous ai pas encore révélé le secret qui rend le Dole Whip encore meilleur : on peut le déguster à l’intérieur de l’attraction et ainsi vivre l’expérience Tiki à 360 degrés. Lorsqu’un CM nous a invités à nous installer dans la Tiki Room, nous avons donc pu prendre nos gobelets avec nous et admirer le spectacle tout en sirotant notre jus d’ananas. Cette attraction est comme d’autres devenue une de nos favorites immédiatement. La poésie et la beauté de la Tiki Room en font un petit bijou au sein de Disneyland tout comme sa musique et sa faculté de vous faire voyager dans le temps. La découvrir aux côtés de My-Chan et Khai l’a rendue encore meilleure, et pendant le reste du voyage je n’ai eu de cesse que de traquer le merchandising Tiki Room pour ramener en France quelques souvenirs de cet énorme coup de coeur.

Profitant d’être à Adventureland, nous voulions rayer de notre bucket list un autre incontournable de Disneyland (Disneyland étant le tout premier parc Disney du monde, forcément un grand nombre de ses attractions sont incontournables) : Jungle Cruise par exemple. Cette petite croisière commentée nous emmène sur les fleuves exotiques du monde à la rencontre de la faune et la flore qui les habitent. Si la Jungle Cruise a un ton et un style un peu datés, elle n’en est pas moins amusante et dépaysante et dotée de ce charme naïf indescriptible que partagent les attractions de la première génération.

DAY2_TIKIROOM_2DAY2_TIKIROOM_1DAY2_TIKIROOM_4DAY2_TIKIROOM_5DAY2_TIKIROOM_3

Le parc étant toujours aussi peu bondé, nous avons continué à enchaîner les attractions, à commencer par une visite du Sleeping Beauty Castle Walkthrough dans le château. On pourrait comparer cette promenade animée à notre Passage Enchanté d’Aladdin, en plus girly et avec un peu plus de FX. J’ai personnellement adoré ce walkthrough !

DAY2_FANTA_6DAY2_FANTA_7DAY2_FANTA_8DAY2_FANTA_9

Nous avons ensuite payé notre seconde visite du séjour à l’ami Indy et avons aimé ce parcours mouvementé en jeep tout autant que la veille. Puis pour continuer dans le thème automobile, nous sommes retournés à Fantasyland où nous avons enfin embarqué dans les autos de Mr. Toad’s Wild Ride pour un voyage farfelu vers « nowhere in particular ». Ce petit dark ride m’a particulièrement plu car je suis une énorme fan du film auquel il rend hommage (les fans français de ce chef-d’oeuvre se comptent probablement sur le doigts de la main et c’est bien triste, petit coucou à mon amie Chloë qui partage ma passion) – si ce n’est que j’ai été très déroutée par la scène finale qui ne se trouve pas dans le film. Mais je ne veux pas spoiler alors rendez-vous à Anaheim ou sur YouTube si vous êtes intrigués ! En tout cas une chose est sûre je vous encourage tous à regarder Le Crapaud et le Maître d’école si ce n’est pas encore fait.
Enfin, pour terminer cette série de rides entre Fanta et Adventure de l’après-midi (nous totalisions alors une douzaine d’attractions faites depuis le matin, avec un seul FastPass s’il vous plait) nous nous sommes laissés tenter par Storybook Land Canal Boats, encore un cousin de notre ride de Seine-et-Marne. La version originale de cette croisière bucolique au pays des contes de fées a la particularité d’être commentée par un CM (comme l’est Jungle Cruise), et de traverser le corps de la baleine Monstro. My-Chan nous a raconté que ce ride a une connotation romantique pour certaines personnes, à tel point qu’un ami du couple a demandé sa dulcinée en mariage pendant un tour de l’attraction. Nous nous sommes émerveillés devant les scènes miniatures dont certaines sont assez proches de celles que l’on connaît, nous avons également plaisanté à quelques reprises avec le Cast qui animait notre balade sur l’eau. Le soleil se couchait à ce moment-là, ajoutant un peu de pixie dust à ce moment déjà magique.

DAY2_TOADY_2DAY2_TOADY_4DAY2_TOADY_3DAY2_EVENING_3DAY2_EVENING_2DAY2_EVENING_1

Nos Dole Whips étaient digérés depuis maintenant un bon moment et la faim commençait de nouveau à nous tirailler. Toujours animés par la volonté de nous faire plaisir, My-Chan et Khai nous ont suivis au restaurant Pizza Planet où nous avons dégusté une sélection de pizzas et salades impeccables pour un quick service. Nous commencions alors à réaliser à quel point la qualité de l’offre food à Disneyland est élevée, mais nous étions encore loin de l’extase gustative qui nous attendait à plusieurs occasions pendant le reste du séjour. Si le resort californien ne propose pas de Dining Plan comme le fait Walt Disney World, il n’empêche que sa cuisine vaut plus que largement le détour, vous allez le constater dans les prochains billets. My-Chan a profité que nous soyons attablés pour me remettre quelques petits cadeaux et des commandes qu’elle avait effectués pour moi au fil des derniers mois (notamment un bow Leota magnifique introuvable en France). J’avais également quelques bricoles à offrir à mes camarades de pin trading et l’occasion était parfaite.

DAY2_TOMORROW_6DAY2_TOMORROW_4DAY2_TOMORROW_3DAY2_TOMORROW_2DAY2_TOMORROW_5DAY2_TOMORROW_1

Notre réservation FastPass pour le show Fantasmic! approchait et nous ne voulions pas être en retard, d’autant que My-Chan et Khai n’avaient de leur côté pas réservé et ils allaient devoir s’incruster un peu à la sauvage. Ce qui fut une formalité avec la tchatche de My-Chan ! Nous avons donc pris place tous les six devant Rivers of America et avons attendu que le spectacle culte commence. Fantasmic! est un show nocturne qui se déroule sur l’eau et comporte de nombreux effets de pyrotechnie et des feux d’artifices. Il nous emmène en voyage dans l’imagination de Mickey à travers de nombreux classiques de Disney et se termine par un affrontement contre des vilains. Si notre petite bande compte 50% de fanatiques de Fantasmic! (c’est le show favori de Romi et des Pejat), Flav, Zouzou et moi avons été un poil moins séduites par ce spectacle (en même temps comment battre la Main Street Electrical Parade ?). Je dois quand même admettre que les cris de joie de Romi sur les premières notes de musique du show resteront un de mes souvenirs favoris de tout le voyage. Son bonheur faisait plaisir à voir et nous avons passé un moment très chouette tous ensemble. Si vous voulez voir de quoi il retourne, YouTube sera votre ami. Nous étions éclatés comme jamais lorsque le spectacle s’est terminé. La fatigue était quasiment insoutenable et il nous fallait aller nous coucher sans attendre. Nous avons embrassé My-Chan et Khai et nous sommes donné rendez-vous pour le lendemain au parc Disney California Adventure. Puis nous avons de nouveau traversé Tomorrowland pour rejoindre le MONORAIL !

DAY2_EVENING_4DAY2_EVENING_7DAY2_EVENING_6

Le Monorail de Disneyland relie Tomorrowland à Downtown Disney, c’est pratiquement une attraction en elle-même tant la vue est chouette. C’est d’ailleurs pendant ce trajet que nous avons eu notre premier aperçu de Disney California Adventure. Nous avons toutefois essayé de ne pas nous spoiler en détournant le regard après avoir distingué la grande roue Pixar Pal-A-Round au loin. En descendant du Monorail il nous restait encore pas mal de marche jusqu’à notre hôtel, mais pour raccourcir le trajet et pour le plaisir des yeux nous avons vite pris l’habitude de traverser l’hôtel Disney’s Grand Californian. C’est le plus beau et plus luxueux des hôtels de Disneyland Resort, et son lobby nous a fortement fait regretter de n’avoir pas pété notre tirelire pour y passer une nuit pendant notre séjour. Sa décoration inspirée des chalets des parcs nationaux américains est agrémentée de nombreux vitraux et statues d’une beauté incroyable. Bref, ce sera pour la prochaine fois ! En attendant, nous avons retrouvé notre adorable mais plus modeste chambre du Paradise Pier où une surprise plutôt chicos nous attendait. En effet quinze minutes après notre arrivée, nous avons avisé sur le meuble TV un plateau de fruits qui nous attendait. C’était une surprise de la part de Clément qui fit office de late dessert party ! Nous avons dégusté quelques fruits avec un reste de Classic Coffee Cake en regardant des vidéos sur YouTube. Le marchand de sable n’allait pas tarder à passer, demain la découverte de Disney California Adventure nous attendait, nous étions surexcités !

Je remercie encore chaleureusement notre maman pour sa relecture et ses nombreuses corrections !

4 réflexions sur “DLR 2019 2/8 – QUI MONTE DESCEND

  1. Merci ma chère Lorraine pour ta dédicace, c’est toujours un plaisir de découvrir en avant première vos aventures et de voir enfin les photos qui vont avec quand l’article est publié sur le blog. Photos toujours originales, instructives et drôles, mêmes vos poses de groupes sont en accord avec la magie de Disney. La lumière au parc Disneyland est en effet incroyable et on perçoit la chaleur que vous avez dû subir!😰 Merci!❤️

    J'aime

  2. Comme ça me fait rêver ! Votre article entre texte et photo me replonge dans mon voyage à Walt Disney World de mai dernier et me donne également envie de poursuivre mes rêves à la découverte des parcs californien. Les attractions semblent vraiment magnifiques, au moins tout aussi belles que celles de Floride où j’ai pu découvrir de mon côté Tiki Room, Jungle Cruise, Splash Mountain ou encore The Many Adventures of Winnie the Pooh. C’est un merveilleux article et je regrette finalement de ne pas avoir posé les mots sur mon propre voyage car ce doit être de jolis souvenirs à se remémorer.

    J'aime

  3. Ca me touche énormément et je comprends tout à fait 🙂
    Moi-même je voyage régulièrement grâce à ma passion pour les Trip Reports :-p, notamment sur DCP 🙂
    C’est vraiment chouette en effet de se replonger dans les détails du séjour, ça nous permet d’immortaliser le moindre petit souvenir 🙂
    Entre parenthèses il n’est jamais trop tard pour s’y mettre 🙂 (et j’avoue j’adorerais lire ça !)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s