DCL ALASKA 2019 5/11 – Faith, trust, and pixie dust

Jour 2 : Vers 4h du matin nous avons ouvert un oeil chacune, un peu dépitées de constater que le jet lag ça ne rigole pas, mais avec un peu d’acharnement nous avons réussi à nous rendormir toutes les deux jusqu’à 7h30 environ. Je me suis tirée du lit et ai sauté dans mes bottes de pluie, impatiente regarder pour la première fois l’océan pacifique droit dans les yeux. Et bien figurez-vous que cela n’a pas été possible du tout, vue la purée de pois qui régnait sur le Deck 9 ! Au moins j’étais habillée en conséquences, à l’image des CM qui nettoyaient le pont recouverts de moult couches imperméables. Je me suis fait une raison et me suis tournée vers la fontaine à boissons pour y prendre nos indispensables cafés au lait du matin, mon petit rituel fétiche de la vie en mer. Tiago se tenait juste à coté de la fontaine, emmitouflé dans sa parka griffée DCL, et s’est inquiété de savoir si tout allait bien pour nous depuis le début du voyage. De retour dans la cabine j’ai réveillé Zouzou en allumant la télé, et nous avons émergé devant Monsters Inc. en sirotant nos cafés.

Pour bien commencer la journée nous avions réservé le Characters Breakfast, cette même expérience qu’on avait dit ne pas être sures de refaire, mais que voulez-vous on ne sait pas résister aux personnages. Tout comme sur le Magic, ce petit déjeuner est servi à l’Animators Palate, et idem qu’au dîner on y déguste son repas avec des convives surprises. Cette fois c’est avec Nathan et Danielle que nous avons eu le plaisir de partager notre table, un couple de jeunes américains super sympas, du genre de ceux avec qui on aurait aimé dîner pendant la semaine en somme… Zouzou et moi avons commandé deux assiettes sur la carte ainsi que du café, et choisi quelques viennoiseries. Nous avons passé un excellent moment à table avec nos voisins d’un jour, mais définitivement on préfèrera toujours les buffets pour le petit déjeuner, d’autant que les rencontres personnages à table sont vraiment trop speed. De plus les tenues portées par Mickey et sa bande sont les classiques que l’on a à Paris, rien d’exceptionnel dans ce repas à réserver à l’avance donc (mais sans supplément). Chose étonnante, les personnages allaient de table en table sans être accompagnés, ce qui nous a obligés à se prendre en photos à tour de rôle (donc je ne les mets pas toutes ici) !

FOGGYMORNING_2FOGGYMORNING_1FOGGYMORNING_4FOGGYMORNING_5FOGGYMORNING_3

Le temps étant encore très gris et humide dehors, nous avons décidé de faire quelques Meet and Greets pour occuper cette première matinée en mer. Ariel et Cendrillon étaient de sortie sur les différents pont du Wonder. Nous ne raffolons pas du tout des « face characters » ni des princesses, mais nous ne les avions jamais rencontrées auparavant, et le lobby était alors plutôt calme alors nous nous sommes laissées tenter. Après cette courte séance photos, une petite promenade nous a menées jusqu’à la boutique Sea Treasures dont les rayons regorgeaient de produits exclusifs Alaska 2019. Sauf des fameuses peluches que je cherchais bien sur ! J’ai craqué pour un cadre photo et quelques autres bricoles, après quoi nous avons profité d’une éclaircie pour aller boire un café sur les transats de Quiet Cove. Le soleil était timide mais l’air suffisamment doux pour supporter un simple jersey. Un coup d’oeil au Navigator nous informa que Clochette s’apprêtait à faire une apparition sur le Deck 4, nous avons donc regagné l’intérieur du bateau pour quelques photos de plus. Clochette, alias Tinkerbell, alias Tink, nous a longuement parlé de la vie à Pixie Hollow, et nous a demandé quel genre de fées nous aimerions être. Nous voyant assez peu inspirées, elle nous a posé des questions sur nos talents et passe-temps respectifs avant de décréter que que Zouzou ferait une excellente fée cuisinière, et que quant à moi je gagnerais sans aucun doute toutes les compétitions du meilleurs coup de fourchette en automne. J’ai envie de dire qu’elle nous a plutôt bien cernées.

FOGGYMORNING_6FOGGYMORNING_8FOGGYMORNING_9FOGGYMORNING_10FOGGYMORNING_13FOGGYMORNING_11FOGGYMORNING_12FOGGYMORNING_7

Un rayon de soleil à travers les hublots du Deck 4 nous indiqua une heureuse mise à jour de la météo, et nous avons foncé dans notre cabine pour enfiler nos maillots de bain. La TV est toujours de la partie quand on a quelque chose à faire dans la chambre, nous avons pu ainsi profiter de quelques scènes de The Little Mermaid avant de ressortir faire une trempette à Quiet Cove. Mais ces nombreux allers-et-retours nous avaient ouvert l’appétit, aussi après une heure de détente à la piscine nous avons décidé de rentrer pour commander le déjeuner au room service. Des tenders de poulet pour moi, du mac’ and cheese et une soupe pour Zouzou, un plateau de fromage à partager, et enfin des cookies ! Nous avons dévoré ce festin en regardant Avengers, il va sans dire qu’on n’en a pas laissé une miette. La nourriture du room service est aussi bonne que celle que l’on trouve au Cabanas ou dans les snacks du Deck 9, ce qui en fait une option vraiment pratique et agréable quand on a envie d’un repas au calme. En parlant de repas, en consultant sur l’application DCL le menu du soir, une idée me vint à l’esprit. Si on demandait à Joanna et Marie de rejoindre leur table ? Au détour d’un Meet and Greet le matin même, elles nous avaient décrit leur tablée de francophones très sympathiques, et avaient ajouté qu’il y avait deux places libres à leur table. Ni une ni deux, nous leur avons écrit sur le chat DCL pour leur faire part de cette soudaine illumination. Elles ont immédiatement répondu par la positive, mais il fallait encore que le manager du restaurant soit d’accord. Qu’à cela ne tienne, on lui poserait la question en allant diner le soir même.

FOGGYMORNING_14FOGGYMORNING_17FOGGYMORNING_15FOGGYMORNING_16FOGGYMORNING_18FOGGYMORNING_19

Qui dit seconde journée à bord dit : FORMAL NIGHT. La soirée où on se sape comme jamais, celle qu’on avait failli rater en 2017 (pour cause de mauvais dress code). Cette fois, pour ne prendre aucun risque nous avions scrupuleusement vérifié quand se tiendrait la soirée. Le choix de nos robes ne fut pas non plus laissé au hasard, après des jours de recherches acharnées nous avions finalement mis la main sur deux robes à sequin très clinquantes. Il est presque certain que la moitié des passagers s’en souvient encore tellement elles ont fait l’unanimité à bord. Mais je n’en dis pas plus, pour l’heure nous devions aller saluer la bande à Mickey sur son 31. Dans la file pour rencontrer Dingo, ce dernier s’est arrêté sur le chemin de sa photolocation pour nous faire un câlin. Son accompagnateur nous salua d’ailleurs en français, voilà-t-y pas qu’on rencontrait encore un ancien CM de DLP ! Bon ami de Peter Pan et Peter Parker (je les soupçonne d’avoir crée un club très sélect dont seuls les Peter P-quelque chose peuvent être membres), il nous a tenu compagnie pendant quelques files d’attente pendant lesquelles nous avons papoté sur notre resort parisien. Soirée formelle oblige, des cocktails et autres boissons étaient servis aux passagers dans le lobby avant le dîner, à la santé du capitaine et son équipage bien sur. Nous nous sommes laissées tenter par une bière et avons terminé notre tournée de photos le broc à la main.

FORMALNIGHT_6FORMALNIGHT_2FORMALNIGHT_1FORMALNIGHT_4FORMALNIGHT_5FORMALNIGHT_3FORMALNIGHT_7FORMALNIGHT_8

Le show qui nous attendait, The Golden Mickeys, est parfaitement dans le thème de la soirée formelle. Il parodie une soirée de gala pendant laquelle plusieurs personnages Disney sont récompensés pour leur carrière. Avant de recevoir leurs prix, ils interprètent en grandes pompes leurs tours de chants les plus fameux. Parmi eux nous avons retrouvé les personnages de Toy Story, Mulan, La Petite Sirène, La Princesse et la Grenouille, ou encore Cruella. À la fin du spectacle, une explosion de confettis dorés en forme de têtes de Mickey a fait pleuvoir des étincelles sur la salle. Nous en avons ramassé quelques uns en souvenir, deux d’entre eux sont d’ailleurs toujours logés dans la coque de mon iPhone.

GOLDENMICKEYS

Photo : laughingplace.com

L’heure était venue de nous rendre à Tiana’s Place, restaurant que nous avions hâte de découvrir car La Princesse et la Grenouille est un de nos films favoris. Mais avant de goûter à la soul food préparée par Tiana, nous devions tenter de régler cette histoire de changement de table. Avisant Tiago qui distribuait des lingettes désinfectantes dans la file d’attente du restaurant, nous lui avons touché un mot de notre entreprise légèrement rebelle, en nous dandinant dans nos petits souliers. Pas préoccupé pour un sou il nous a envoyées demander à Ben, le manager, d’accéder à notre requête. Ce dernier n’y voyant pas d’inconvénient, nous avons joyeusement trottiné vers notre nouvelle table. Nous étions jusque là tellement déterminées à fuir notre quatuor de gentilles mamies qu’on en avait oublié l’essentiel : demander aux autres convives de la table 16 s’ils ne voyaient pas d’inconvénient à accueillir deux boules à facettes avec un fort accent lorrain. Joanna et Marie nous emboitaient le pas dans la salle de diner, nous avons donc rapidement procédé aux présentations, en croisant très fort les doigts pour que cette incruste un peu grossière se passe sous les meilleurs auspices. C’est ainsi que nous avons fait la connaissance de Benjamin, Yannick, Ulrich et Mark. Spoiler alert : ce changement de table fut la meilleure idée que nous ayons eue de tout le séjour. Incroyablement soulagée, je suis allée saluer nos petites mémés et leur ai expliqué que nous avions trouvé des camarades francophones avec qui passer le reste de la semaine, annonce qu’elles ont accueilli avec force compliments et voeux de bonheur. La table 16 étant également servie par le duo Mike & Chris, nous n’avons pas été totalement dépaysées. Le repas du soir était bien sur dans le thème de la Nouvelle-Orléans, pas mal de fruits de mer au menu, et le grand retour de la délicieuse tarte banane-chocolat ! Tiana était en charge d’animer la soirée avec son groupe « The Crawfish Crooners », super ambiance donc dans ce restaurant que nous avons adoré. Seul bémol pendant la soirée, la mer était assez agitée, et Zouzou qui est sensible au mouvement du navire a été mise à rude épreuve pendant tout le repas. Nous avons vite regagné notre cabine une fois le diner terminé, après avoir encore remercié nos nouveaux camarades pour leur accueil chaleureux.

TIANASFORMALNIGHT_1TIANASFORMALNIGHT_6TIANASFORMALNIGHT_2TIANASFORMALNIGHT_3TIANASFORMALNIGHT_4TIANASFORMALNIGHT_7TIANASFORMALNIGHT_5TIANASFORMALNIGHT_8

Ce soir c’est une otarie en drap de bain plié qui nous attendait sur le lit. Nous avons allumé la TV et regardé un peu Winter Soldier avant de sombrer, le jet-lag était encore de la partie et nous n’étions pas en mesure de lutter !

TIANASFORMALNIGHT_9

Une réflexion sur “DCL ALASKA 2019 5/11 – Faith, trust, and pixie dust

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s